Un tour du monde en famille ? La prise de décision !


Le projet / vendredi, août 3rd, 2018

Cela faisait déjà plusieurs années que nous nous intéressions aux reportages et témoignages de familles parties faire le tour du monde ou un voyage sur le long cours. On trouvait ça un peu dingue, tellement ambitieux et irréalisable à la fois. On se disait un jour. Oui, un jour. On se disait même dans cinq ans. Au fond, l’idée me plaisait, mais de loin parce que j’étais pas prête de frôler le niveau de sérénité et d’audace acquis aujourd’hui. Au fond l’idée lui plaisait, mais de loin aussi parce qu’il n’était pas prêt d’atteindre le niveau de courage et de libération acquis aujourd’hui. Oui, on en parlait, de loin. Et ça nous allait bien ! On se contentait de rêver par procuration, les yeux pleins d’admiration sans s’avouer que ce genre de truc, c’était pas pour nous.

Mais comment est-on passé de “un jour” au “1er avril 2019” ?

Rémi commençait à se lasser de son boulot. Il pensait reconversion sans trop savoir dans quel chemin s’engager. Il a débuté un changement en lisant des livres de développement personnel, qui l’ont conduit à remettre en question ce système dans lequel il se perdait. Il me parlait indépendance financière, investissement, liberté. Ce mot qui revenait en boucle, comme s’il se sentait en enchaîné. L’idée de changer de vie avait déjà commencé à germer dans sa tête…

De mon côté, j’étais dans une période compliquée. Je subissais un harcèlement quotidien et mon seul but était de quitter Lyon, tout en me sentant trop insécurisée pour le faire. De nature plutôt vivante, je m’étais éteinte. D’une façon différente de Rémi, je cherchais un échappatoire. Une sortie de secours. La liberté. L’idée de changer de vie avait déjà commencé à germer dans ma tête…

On engloutissait tous blogs de globetrotteurs qu’on trouvait, on faisait des boulimies de vidéos de personnes ayant sauté le pas. Et puis, pourquoi eux et pas nous ? Qu’est-ce qu’ils avaient de plus que nous ? Qu’est-ce qu’on avait de moins qu’eux ?

La prise de décision !

Ils avaient à un moment franchi la première marche de l’escalier. Le reste avait suivi. On dit souvent que c’est la prise de décision qui est le plus difficile. Et c’est vrai. Suffisait de se lancer.

Alors, on l’a prise, comme ça, sur un coup de tête. Rémi était en train de se raser dans la salle de bain et je lui ai dit “On fixe une date et on se démerde pour y arriver, mais on fixe une date !” Sinon, dans cinq ans, ce sera toujours dans cinq ans… “OK. Deux ans. Le 1er avril 2019, on part, quoi qu’il arrive !”

Et c’était le début ! A ce moment-là, sans qu’on le sache vraiment, on avait déjà changé de vie. Ou du moins, notre façon de la considérer.

Le plus drôle dans tout ça, c’est qu’aujourd’hui, on a réglé la majeure partie des évènements qui nous ont amené sur ce chemin, laissant à ce projet toute la place d’exister juste pour ce qu’il est :

Une merveilleuse aventure, ensemble.

 

“Certains chemins magnifiques ne peuvent être découvert qu’en se perdant.”
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 23
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *