IEF : Nos supports pour la rentrée 2018


Education - IEF / jeudi, septembre 6th, 2018

Cette semaine, c’est la rentrée scolaire 2018. Notre première non-rentrée scolaire officielle. Pour l’occasion, je me suis dit que ce serait intéressant de vous parler des supports que l’on a sélectionné pour l’aspect un peu plus formel de l’instruction. Ils ont été choisi pour mon enfant, en fonction de ses points faibles, de ses points forts, de ses envies. Ce qui veut dire que ça ne conviendra pas forcément pour le votre. Et comme nous faisons nos tout premiers pas dans le monde de l’école à la maison, nous réadapterons sûrement en fonction de nos expériences et de nos préférences…

Ecriture / graphisme

Commençons par le sujet qui fâche : Le graphisme ! Ce n’est pas son fort, ce n’est pas mon fort. Le graphisme ennuie profondément Titouan, le lui enseigner m’ennuie encore plus. Et il y a un fort décalage entre ses connaissances dans certains domaines et sa maîtrise du graphisme. Je n’ai donc pas choisi ces cahiers pour le forcer à travailler, mais plutôt pour les lui mettre à disposition, tout simplement. De cette façon, il ira plus facilement y faire quelques lignes, à son rythme, à sa guise.

Par exemple, il a un cahier de calcul (je vous le présente juste après !). Dans ce cahier, il y a des additions qu’il adore faire. Lorsqu’il faut écrire le résultat, il s’agace car il n’arrive pas à reproduire le chiffre auquel il pense, et de fait, il est dépendant de moi, ce qui a tendance à le vexer.

Autre exemple, il aime beaucoup dessiner des avions, ou voitures de courses et leur donner des numéros. Cela le frustre lorsqu’il ne parvient à les écrire aussi facilement qu’il le voudrait. Il est obligé de me demander et de patienter jusqu’à ce que je me rende disponible.

Alors, plutôt que de me solliciter, d’attendre, d’être passif, il peut prendre son cahier de graphisme, repérer, reproduire, s’entraîner et se perfectionner. Il acquiert ainsi confiance en lui et une meilleure capacité d’autonomie dans ses apprentissages.

 

Mes premiers chiffres

Mes premiers chiffres, des éditions Bordas. Dés 4 ans.

IEF

IEF

Ce petit livre-ardoise est topissime ! Déjà parce qu’il est réutilisable à l’infini et que de fait, il servira aux petits frère et soeur au moment venu. Manoé l’a d’ailleurs essayé, et même si sa dextérité ne lui permet pas encore de reproduire les chiffres, il se familiarise avec.

Ce que j’apprécie également, c’est qu’il permet d’effacer lorsque l’enfant se trompe. Effacer, recommencer, effacer, recommencer… Jusqu’à ce qu’il se sente satisfait.

Enfin, la bordure sur le côté permet d’aller directement au chiffre recherché. Un vrai grand point positif pour mon garçon qui a tendance à vivre à 1000 à l’heure. C’est donc l’un des deux cahiers de graphisme que je mets à disposition et qui est utilisé dés que son emploi fait sens.

 

Cahier d’écriture

Cahier d’écriture, méthode Boscher, des éditions Belin.

IEF

 

Le cahier d’écriture par excellence. Vous savez, celui qui sent notre enfance quand on l’ouvre… J’ai pris celui-ci sans raison spécifique. Ou plutôt, je me suis laissée guider par l’affect. C’est drôle, moi qui détestais par-dessus tout écrire, et particulièrement ce genre de support… Quand mon fils l’a vu, la couverture a suscité son attention. Quand il l’a ouvert, il l’a plutôt très vite refermé. Bon, nous allons lui laisser une chance, jusqu’à décembre à notre retour en France et s’il n’a toujours pas triomphé, nous le rangerons en fond de tiroir. Puis nous tenterons un cahier d’écriture similaire à celui que nous avons choisi pour les chiffres. Mais peut-être se prendra-t-il au jeu ?!

Affaire à suivre…

Dans tous les cas, c’est un très joli manuel. J’ai découvert la collection Boscher grâce à une famille en IEF. J’ai eu l’occasion d’en feuilleter quelques uns dans une librairie et certains me semblent géniaux !

IEF

IEF

 

Le cahier de calcul

Mon cahier de calcul Montessori, des éditions Larousse. Dés 5 ans.

IEF

Celui-ci remporte un franc succès ! C’est un cahier de calcul, comme son nom le stipule, inspiré de la méthode et du matériel Montessori. Il est complet, progressif et ludique. Au début, l’enfant commence par dénombrer, puis additionner 1 + ; 2 + ; 3 + à l’aide de petites barres à placer sur des lignes numériques. L’avantage, c’est que pour réaliser la plupart des exercices, il faut découper, coller, etc… Ce qui permet de travailler d’autres axes. Ici, on s’amuse aussi à additionner avec les légos.

Tous les exercices qui se trouvent dedans peuvent être reproduit par les parents sur des feuilles blanches. Mais l’avantage du cahier, c’est le gain de temps, d’énergie et surtout, c’est propre et parfaitement organisé. Ce cahier est préconisé à partir de 5 ans. Titouan aura 5 ans en novembre et maîtrise déjà bien les exercices des premières pages. On peut donc l’envisager un peu avant, en fonction des centres d’intérêt de son enfant.

Ce cahier est un gros coup de coeur numéraire !

IEFIEF

IEF

IEF

IEF

IEF

 

Découverte du monde

Mon grand cahier Montessori de découverte du monde, des éditions Larousse. De 3 à 6 ans.

IEF

Intéressant, ludique, complet. Ce cahier donne envie d’apprendre. Il englobe science de la terre et de la vie. Il est en mon sens une première approche très intéressante de plein de sujet tels que le corps humain, le système solaire, la géographie, etc… De plus, il suscite facilement l’intérêt des petits et des plus grands. Enfin, il est bien fait, avec de jolies couleurs et de belles photographies.

J’utiliserai donc ce cahier avec Titouan, et avec Manoé, qui aura 3 ans en janvier. Je m’en servirai comme support pour leur expliquer les notions qui s’y trouvent. Puis je susciterai leur esprit d’entraide pour la réalisation des exercices.

Ce cahier est assez large en terme d’âge. Et encore, selon moi, il peut être utilisé bien au-delà de 6 ans. Parce que oui, je l’avoue, je me suis retrouvée nunuche devant le premier exercice. Et j’ai du aller chercher sur internet si les plantes respiraient, ou pas. Elles respirent ! ça a bien fait rire mon fils de me voir penaude devant un exercice destiné aux enfants de 3 ans… Tout comme le livre de calculs (c’est la même collection que j’affectionne +++), ses exercices complets permettent de développer plusieurs axes.

Voici quelques photos :

 

IEF
Le fameux exercice …

IEF

IEF

IEF

IEF

 

Comme vous pouvez le constater, nous n’avons pas de cahier de lecture. J’avais fait le choix de ne pas en prendre parce que Titouan, 4 ans et demi manie déjà très bien les lettres. Il a appris à lire tout seul à 4 ans, avec la méthode Montessori qu’utilisait sa maîtresse. Et son truc à lui, c’est de lire tout ce qu’il trouve. Panneaux, magasines, livres de papa et maman, ses propres livres, les étiquettes des articles alimentaires. Absolument tout y passe. Des mots, et plus récemment des phrases. Bref, l’apprentissage de la lecture occupe une grande partie de notre vie en ce moment. Cela me semble pour lui si naturelle que j’ai choisi de le laisser continuer à apprendre de façon autonome.

Cet article est un premier échantillon de notre nouvelle aventure qu’est l’IEF. J’ai choisi peu de support pour nous laisser l’espace d’en rajouter, de réajuster, de personnaliser. Oui, c’est un début ! Je ferais régulièrement des points sur le matériel qu’on utilise, sur l’orientation que pendra notre école roulante et son évolution.

Et vous, dîtes-moi, quel support utilisez-vous pour l’école à la maison ? 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 9
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *